Medipedia : Prévention, Bien-être & Santé

Prévention, Bien-être & Santé

Myélome multiple


TÉMOIGNAGES

Myélome multiple: aujourd’hui, un meilleur pronostic en cas de rechute

Myélome multiple: aujourd’hui, un meilleur pronostic en cas de rechute

Pr Michel Delforge, chef de clinique en hématologie à l’UZ Leuven et président du Leuvens Kankerinstituut

Le myélome multiple est une affection maligne de la moelle osseuse. Il arrive souvent que le patient fasse une rechute après un premier traitement. Dans ce cas, d’autres traitements sont possibles grâce à de nouveaux médicaments, disponibles depuis peu.

Pourquoi le risque de rechute est-il élevé en cas de myélome multiple?

«Ces dix dernières années, il y a eu beaucoup d’avancées dans le traitement du myélome multiple, mais seule une petite minorité de patients guérit totalement. Chez beaucoup, la maladie réapparaît après un certain temps: des cellules malignes qui ont subsisté dans l’organisme se remettent à proliférer. À l’heure actuelle, nous disposons encore de connaissances insuffisantes sur les causes sous-jacentes de ces rechutes.»

Un traitement est-il encore possible en cas de rechute?

«Absolument! D’une part, il y a les traitements standards comme la chimiothérapie et la radiothérapie pour les lésions locales. Mais, ces dernières années, de nouveaux médicaments donnant de très bons résultats en cas de rechute ont été mis sur le marché. Il s’agit des nouveaux inhibiteurs du protéasome (carfilzomib et ixazomib), de nouveaux médicaments immunomodulateurs (IMiD), comme le lénalidomide et le pomalidomide, ainsi que des anticorps monoclonaux (daratumumab et elotuzumab) ou des inhibiteurs de l'histone désacétylase (panobinostat). Les mécanismes d’action de ces médicaments sont différents, mais ils peuvent aussi être associés.»

Les perspectives pour un patient en rechute, se sont-elles améliorées ces dernières années?

«Très certainement! Auparavant, le traitement standard en cas de rechute consistait généralement en l’administration d’une combinaison de lénalidomide ou de bortézomib (un inhibiteur du protéasome de première génération) avec de la cortisone. Mais, depuis deux ans, une petite révolution s’est produite dans le traitement du myélome multiple grâce à l’utilisation de la combinaison du lénalidomide ou du bortézomib et de la cortisone avec un troisième médicament, à savoir un des nouveaux inhibiteurs du protéasome ou des anticorps monoclonaux. Des études scientifiques fiables ont montré qu’une telle combinaison de trois médicaments est beaucoup plus efficace. En Belgique, ces combinaisons sont remboursées et peuvent donc être prescrites aux patients qui font une rechute de myélome multiple après leur premier traitement. La maladie reste ainsi plus longtemps sous contrôle et l’espérance de vie du patient augmente.»

Il est toujours difficile pour un patient d’apprendre que son cancer est récidivant. Comment l’aider au mieux?

«C’est une question très difficile. Chacun réagit différemment à l’annonce d’une maladie incurable. Dans notre hôpital, les patients cancéreux reçoivent un soutien psychosocial. La maladie peut aussi provoquer des symptômes très variés (atteinte osseuse, atteinte rénale, risque accru d’infection, anémie...), c’est pourquoi les soins supportifs destinés à soulager ces symptômes sont très importants. Enfin, il est crucial de veiller à ce que le traitement soit toléré au mieux par le patient, de façon à lui donner une qualité de vie la plus optimale possible.»

Partager et imprimer cet article


NEWS

Myélome multiple: améliorer le pronostic grâce aux biomarqueurs 31 01 2019
Myélome multiple
Myélome multiple: améliorer le pronostic grâce aux biomarqueurs

Les biomarqueurs font référence à un ensemble d’informations sur le patient. Il peut s’agir d’anomalies sanguines, d’irrégularités observées par imagerie médicale ou encore de part...

Lire la suite

VOS ARTICLES PRÉFÉRÉS

La prise en charge des symptômes du myélome 07 02 2017
Myélome multiple
La prise en charge des symptômes du myélome

Les lésions et douleurs osseuses

  • Des analgésiques, généralement à base de morphine, sont très souvent proposés aux patients pour soulager leurs douleurs. C’est l’un des p...

Lire la suite
Les effets indésirables liés aux traitements 07 02 2017
Myélome multiple
Les effets indésirables liés aux traitements

À l’instar de tous les traitements anticancéreux, les médicaments utilisés pour lutter contre le myélome peuvent s’accompagner d’effets secondaires. Ces effets indésirables dépende...

Lire la suite
La stratégie thérapeutique 06 02 2017
Myélome multiple
La stratégie thérapeutique

​Stratégie chez les patients jeunes

Chez les patients jeunes, la stratégie thérapeutique habituelle est la suivante:

  • une thérapie d’induction, comprenant trois ou quatre...

Lire la suite
La transplantation (greffe) de cellules souches 06 02 2017
Myélome multiple
La transplantation (greffe) de cellules souches

La transplantation de cellules souches vise à obtenir un état de rémission prolongé. Il s’agit d’un traitement très puissant, qui permet de détruire davantage de cellules cancéreus...

Lire la suite
Les inhibiteurs du protéasome 06 02 2017
Myélome multiple
Les inhibiteurs du protéasome

Le protéasome est ce qui permet de réguler et de recycler les protéines dans les cellules. Inhiber le protéasome affecte les moyens de subsistance des cellules, provoquant leur des...

Lire la suite
Les immunomodulateurs (IMIDs) 06 02 2017
Myélome multiple
Les immunomodulateurs (IMIDs)

Les IMIDs visent à bloquer la croissance et la reproduction des cellules cancéreuses en:

  • inhibant l’angiogenèse (formation de nouveaux vaisseaux sanguins qui permettent d’a...

Lire la suite

SONDAGE

Vous avez reçu le diagnostic de myélome multiple. Comprenez-vous bien la maladie dont vous êtes atteint?

MALADIES À LA UNE

Toutes les maladies
NEWSLETTER

NOS GUIDES

MALADIES LIÉES

Insuffisance rénale
Medipedia facebook