Medipedia : Prévention, Bien-être & Santé

Prévention, Bien-être & Santé

Sclérose en plaques


TÉMOIGNAGES

La SEP m’a rendue accro au vélo

La SEP m’a rendue accro au vélo

Ayrhini Vancluysen, 42 ans

Avant de recevoir le diagnostic de sclérose en plaques (SEP), Ayrhini n’était pas du tout sportive. Elle s’est mise au sport comme partie prenante de son traitement. Aujourd’hui, elle est devenue tellement accro qu’elle prépare l’ascension du Mont Ventoux!

 

Le sport? Pff…

«Avant le diagnostic de sclérose en plaques rémittente, je n’étais pas très sportive. Le sport… cela ne m’intéressait pas vraiment. Mais, après mes deux premières poussées, les mouvements les plus simples, comme bouger un bras et une jambe, me demandaient énormément d’efforts… J’ai vécu un enfer pendant six mois. Ce n’est que quand vous êtes malade que vous vous mettez à apprécier les choses que vous considériez avant comme allant de soi, comme bouger, faire du sport… Un jour, la MS-Liga Vlaanderen m’a contactée pour me proposer de participer aux séances de sport qu’elle organise pour les personnes atteintes de SEP. Il s’agissait d’entraînements individuels et collectifs axés sur la force musculaire et/ou l’endurance, qui favoriseraient la récupération après les poussées. Pleine de bonne volonté, je me suis inscrite.»

 

Accro au vélo

«Pendant huit mois, j’ai participé chaque semaine à ces séances d’entraînement. Et j’ai repris petit à petit du poil de la bête. Plus encore, je suis devenue accro au sport et j’ai eu envie de continuer à en faire de mon côté. J’ai cherché un centre de fitness dans mon quartier et j’ai pris un abonnement. J’ai très vite remarqué que le vélo - le hometrainer - était mon engin préféré. En concertation avec mon coach de fitness, je me suis composé un programme. Objectif: faire reculer mes limites pas à pas.»

 

L’ascension du Mont Ventoux malgré la SEP

«Au cours d’une des conférences organisées par la MS-Liga Vlaanderen, le kinésithérapeute Paul Van Asch nous a raconté que, par le passé, il avait préparé des personnes atteintes de SEP à l’ascension du Mont Ventoux. Si ça, ce n’est pas repousser ses limites! Ses paroles ont continué à me trotter dans la tête et je me suis mise à envisager de faire de même. Évidemment, j’étais bien consciente que je devrais beaucoup m’entraîner au préalable. J’ai calculé combien de mois seraient nécessaires pour me refaire une condition physique au fitness, combien de mois pour m’entraîner sur un «vrai» vélo… Au bout du compte, je me suis accordé 22 mois, j’en ai encore 20 au compteur.»

 

La SEP a fait de moi une sportive

«Je suis désormais encore plus motivée pour faire du sport et enfourcher mon vélo. Je n’ai plus eu d’autres poussées et j’espère que cela en restera ainsi. Je me suis fixé un objectif et je veux l’atteindre coûte que coûte. Ce qui est chouette, c’est que mon mari s’entraîne avec moi. Au début, il ne croyait pas que moi, qui n’avais jamais été vraiment sportive, je voulais relever un tel défi. Mais voyez maintenant… Dans un certain sens, on peut dire que ma maladie a fait de moi une sportive (rires).»

Partager et imprimer cet article


NEWS

Le virus de la mononucléose, principale cause de la sclérose en plaques? 31 01 2022
Sclérose en plaques
Le virus de la mononucléose, principale cause de la sclérose en plaques?

La sclérose en plaques (SEP) touche 2,8 millions de personnes dans le monde. Sa cause n'est pas connue, mais l'un des principaux suspects est le virus d'Epstein-Barr (EBV), un viru...

Lire la suite
SEP: rencontre avec le neurologue, pensez à votre «journal» 15 04 2021
Sclérose en plaques
SEP: rencontre avec le neurologue, pensez à votre «journal»

Dès l’origine, le diagnostic de sclérose en plaques (SEP) est ardu à poser. Il n’existe à l’heure actuelle aucun test décisif pour le confirmer à lui seul. Le spécialiste doit donc...

Lire la suite
L’actualisation des critères de McDonald facilite le diagnostic de la SEP 27 05 2019
Sclérose en plaques
L’actualisation des critères de McDonald facilite le diagnostic de la SEP

Les neurologues de l’«International Panel on Diagnosis of MS» ont revu les critères de McDonald en 2017. Ces critères constituent une aide au diagnostic de la SEP par le biais de...

Lire la suite
Quel traitement pour quelle SEP? Les critères du choix thérapeutique 18 06 2018
Sclérose en plaques
Quel traitement pour quelle SEP? Les critères du choix thérapeutique

Schématiquement, on peut distinguer les traitements de la sclérose en plaques (SEP) dits «de première ligne» de ceux de «deuxième ligne» ou de «haute efficacité». Ces derniers, p...

Lire la suite

VOS ARTICLES PRÉFÉRÉS

Traitement oral de la SEP: le dyméthyl fumarate (Tecfidera®) 26 05 2015
Sclérose en plaques
Traitement oral de la SEP: le dyméthyl fumarate (Tecfidera®)

Pas encore remboursé en Belgique

Le dyméthyl fumarate (commercialisé sous le nom de Tecfidera) est un médicament anti-inflammatoire à prendre par voie orale, à raison de deux com...

Lire la suite
Traitement de la SEP: le natalizumab (Tysabri®) 26 05 2015
Sclérose en plaques
Traitement de la SEP: le natalizumab (Tysabri®)

Principe

Depuis fin 2007, un nouveau traitement est disponible dans la sclérose en plaques. En empêchant la pénétration des globules blancs dans le cerveau, le natalizumab pr...

Lire la suite
Impact de l’’environnement dans l’apparition de la SEP 23 02 2011
Sclérose en plaques
Impact de l’’environnement dans l’apparition de la SEP

Les pays tempérés plus exposés à la SEP

Des études épidémiologiques ont démontré l'importance du lieu de séjour avant l'âge de 15 ans sur le risque de développer la sclérose en p...

Lire la suite
Traitement de la SEP: la mitoxantrone (Novantrone®) 23 02 2011
Sclérose en plaques
Traitement de la SEP: la mitoxantrone (Novantrone®)

En cas d'activité importante de la maladie

La mitoxantrone est un puissant immunosuppresseur qui agit en interférant avec la multiplication et la fonction de certains globules bl...

Lire la suite
Apprendre à se piquer lorsqu’on souffre de SEP 23 02 2011
Sclérose en plaques
Apprendre à se piquer lorsqu’on souffre de SEP

Pour les trois interférons et le Copaxone®, une infirmière spécifiquement formée viendra à domicile pour apprendre au patient à se piquer. Il est utile qu'un proche soit présent af...

Lire la suite
Traitement de la SEP: l’acétate de glatiramère (Copaxone®) 23 02 2011
Sclérose en plaques
Traitement de la SEP: l’acétate de glatiramère (Copaxone®)

Principe

L'acétate de glatiramère est un mélange de petits morceaux de protéines, des peptides qui ressemblent à la myéline. Injectés quotidiennement (Copaxone® 20 mg/ml) ou tous...

Lire la suite

SONDAGE

Vous savez que votre sclérose en plaques risque d’évoluer. Comment envisagez-vous l’avenir?

MALADIES À LA UNE

Toutes les maladies
NEWSLETTER
Medipedia facebook