NEWS

News medipedia

Journée des maladies rares: «Nous demandons d…

En Belgique, 500.000 personnes sont atteintes d'une des plus de 6.000 maladie…


Lire la suite

Medipedia : Prévention, Bien-être & Santé

Prévention, Bien-être & Santé

Cancer de la prostate


TÉMOIGNAGES

Cancer de la prostate sous "surveillance active"

Cancer de la prostate sous "surveillance active"

Jan, 76 ans

À l’annonce de leur cancer, beaucoup d’hommes veulent être immédiatement mis sous traitement. Néanmoins, dans le cas d’un cancer de la prostate à évolution lente, la panique n’est pas de mise. Témoignage de Jan, qui a opté pour une "surveillance active".

À quelle occasion a-t-on découvert votre cancer de la prostate?

C’était il y a six ans, j’étais alors âgé de 70 ans. Depuis plusieurs années déjà, je me faisais régulièrement contrôler par mon urologue parce que plusieurs membres de ma famille ont eu un cancer de la prostate. Cette fois, mon taux de PSA était plutôt élevé, entre 7 et 8 ng/ml. C’était suffisamment alarmant pour procéder à une biopsie. Celle-ci a révélé que j’en étais moi aussi atteint.

 

Quel traitement a alors proposé votre urologue?

Une opération, une brachythérapie (radiothérapie interne), une radiothérapie externe ou une HIFU (High-Intensity Focused Ultrasound). Il m’a également expliqué les risques de chaque traitement. Avant de me décider, je me suis bien documenté sur ces traitements. Je savais qu’ils comportaient tous les quatre des risques d’incontinence temporaire et d’impuissance temporaire ou chronique. Je n’étais pas prêt à les accepter.

 

C’est alors que l’association de patients "Wij Ook" vous a mis sur la piste de la "surveillance active"?

J’avais déjà lu l’une ou l’autre chose sur la "surveillance active". Le professeur Louis Denis, alors président de Wij Ook, m’a bien réexpliqué en quoi cela consistait. Comme dans mon cas il s’agissait d’un petit cancer microscopique, avec des taux de PSA stables, un traitement radical n’était pas nécessaire. Bon nombre d’hommes pensent qu’il faut immédiatement agir quand ils apprennent qu’ils ont un cancer. Dans le cas du cancer de la prostate, ce n’est souvent pas nécessaire.

 

En quoi consiste en pratique cette "surveillance active"?

Trois à quatre fois par an, on effectue un dosage de ma PSA, pour s’assurer que le cancer ne s’est pas mis brusquement et rapidement à évoluer. Ce contrôle s’accompagne d’une échographie et d’un toucher rectal. En six ans, mon taux de PSA a à peine augmenté. Je n’ai donc pas suivi de traitement et ma qualité de vie a été préservée.

 

Que pensent votre femme et vos enfants de votre choix?

Ma femme et mes trois enfants savent que je ne joue pas avec ma vie. Ils sont, tout comme moi, bien informés. Ce n’est certainement pas une décision facile à prendre, et elle doit être prise en concertation avec l’urologue, j’insiste sur ce point! Mais décider de subir une opération ou des rayons et devoir vivre avec les effets secondaires ne l’est pas non plus.

Partager et imprimer cet article


NEWS

Cancer de la prostate: traiter les effets secondaires de l’hormonothérapie

Cancer de la prostate: traiter les effets secondaires de l’hormonothérapie

Troubles de l’humeur, fatigue, troubles de l’érection, prise de poids, perte de masse musculaire, bouffées de chaleur, taux de cholestérol et de glycémie en hausse et ostéoporose…...

Lire la suite
Prostatectomie: l’arrêt du tabagisme améliore la fonction sexuelle

Prostatectomie: l’arrêt du tabagisme améliore la fonction sexuelle

La dysfonction érectile: fréquente après une prostatectomie

L’ablation chirurgicale de la prostate (prostatectomie totale) constitue le traitement de référence du cancer de la pr...

Lire la suite
L’intérêt de la radiothérapie en cas de cancer de la prostate métastasé

L’intérêt de la radiothérapie en cas de cancer de la prostate métastasé

Dans quels organes le cancer de la prostate se propage-t-il le plus souvent?

En premier lieu dans les ganglions lymphatiques du bassin et dans les os, surtout la colonne vertébra...

Lire la suite
Des chiens pour dépister le cancer de la prostate?

Des chiens pour dépister le cancer de la prostate?

Une équipe de chercheurs italiens s'est intéressée au potentiel du légendaire flair des chiens(1). Leur hypothèse: moyennant un dressage spécifique, ces animaux seraient capables d...

Lire la suite

VOS ARTICLES PRÉFÉRÉS

Chimiothérapie

Chimiothérapie

Qu’est-ce que la chimiothérapie?

La chimiothérapie regroupe l’ensemble des médicaments dont le mécanisme d’action permet d’obtenir une destruction des cellules en cours de multip...

Lire la suite
Facteurs de risque du cancer de la prostate

Facteurs de risque du cancer de la prostate

Les causes précises du cancer de la prostate ne sont pas connues. Les études ont toutefois mis en évidence plusieurs facteurs de risque.

  • L’âge.

L’âge est le principal f...

Lire la suite
Les différents stades du cancer de la prostate

Les différents stades du cancer de la prostate

Entre l’apparition des premiers signes d’un cancer de la prostate (cellules précancéreuses) et la survenue éventuelle de métastases osseuses, un délai de vingt à trente ans peut s’...

Lire la suite
Le cancer de la prostate: une évolution lente

Le cancer de la prostate: une évolution lente

Comme d’autres cancers, le cancer de la prostate peut parfois présenter une évolution très agressive. Toutefois, dans la plupart des cas, son évolution est lente. Un délai de dix a...

Lire la suite
Effets secondaires de l’hormonothérapie

Effets secondaires de l’hormonothérapie

L’hormonothérapie par des agonistes et antagonistes de la LHRH provoque un certain nombre d’effets secondaires.

  • Troubles de l’humeur: fatigue, perte d’énergie, diminution d...

Lire la suite
Principe de l'hormonothérapie

Principe de l'hormonothérapie

Une action sur les hormones mâles

Les hormones mâles, comme la testostérone, régulent un phénomène naturel de croissance et de destruction des cellules prostatiques. Lorsque ce p...

Lire la suite

SONDAGE

Tous vos amis parlent de leurs taux de PSA. Et vous ?

MALADIES À LA UNE

Toutes les maladies
NEWSLETTER
Medipedia facebook

LIENS