Medipedia : Prévention, Bien-être & Santé

Prévention, Bien-être & Santé

Dépression


TÉMOIGNAGES

Dépression: pas assez diagnostiquée et traitée

Dépression: pas assez diagnostiquée et traitée

Pr William Pitchot, psychiatre au Centre Hospitalier Universitaire de Liège - Sart-Tilman

Deux tiers des personnes déprimées suivies en consultation sont correctement diagnostiquées. Et parmi les patients traités pour un syndrome dépressif, seul un tiers est traité par antidépresseurs.

Y a-t-il beaucoup de patients dépressifs qui ont des difficultés à s’exprimer sur leur maladie et éprouvent de la honte, voire de la culpabilité à en parler et suivre un traitement?

Une faible proportion de patients déprimés fait la démarche de consulter un médecin. Dans le public, la dépression continue à avoir la réputation d’une maladie honteuse, associée à un état de paresse, à une faiblesse de caractère ou à un risque d’évolution vers la folie. Au terme de dépression, on préfère en général épuisement, fatigue psychique ou burn-out. En bref, on se défend d’être déprimé. Le sentiment de honte explique que les patients aient autant de difficultés à consulter leur médecin pour exprimer une souffrance psychique.

La dépression n’est dès lors pas suffisamment diagnostiquée et traitée.

Seuls deux tiers des déprimés suivis en consultation sont correctement diagnostiqués. Généralement, la personne dépressive se présente chez son médecin généraliste avec des plaintes somatiques comme des troubles du sommeil, des difficultés gastro-intestinales, de la fatigue ou une perte de poids. Et parmi les patients traités pour un syndrome dépressif, un tiers seulement reçoit un traitement antidépresseur. À cela s’ajoute le fait qu’une proportion importante de patients traités ne prend pas son traitement antidépresseur correctement. Le patient arrête prématurément son traitement ou l’oublie à plusieurs reprises. Malgré les recommandations concernant la durée du traitement (au moins 6 mois après avoir atteint la rémission), de 30 à 68% des patients arrêtent leurs antidépresseurs après 3 mois, ce qui augmente les risques de rechute.

Comment expliquer ces problèmes d’adhérence au traitement?

Il peut être expliqué par les effets secondaires des médicaments, le prix du traitement, la résistance du patient ou de sa famille à la prise d’antidépresseurs ou le manque d’informations transmises sur la maladie et le traitement prescrit. Il est important de faire changer les mentalités et d’améliorer la communication autour de la dépression.

Partager et imprimer cet article


NEWS

Dépression, un suivi à la lettre! 23 05 2014
Dépression
Dépression, un suivi à la lettre!

Le rôle du médecin traitant est important dans la prise en charge de la dépression. «Le diagnostic de dépression commence souvent chez le généraliste», explique le Dr Caroline De...

Lire la suite
Quand la dépression touche les seniors 27 05 2013
Dépression
Quand la dépression touche les seniors

Une enquête auprès des plus de 75 ans

En Allemagne, des scientifiques ont recruté plus de 2.500 personnes de plus de 75 ans pour participer à une étude. L’objectif était d’établi...

Lire la suite
Fini le blues hivernal: le printemps est de retour! 15 04 2013
Dépression
Fini le blues hivernal: le printemps est de retour!

Moins de lumière, c’est plus de mélatonine

La différence principale entre l’hiver et l’été réside dans la quantité de lumière. En hiver, il y en a bien trop peu: la lumière n’a...

Lire la suite
Dépression: halte aux idées reçues! 18 03 2013
Dépression
Dépression: halte aux idées reçues!

Enquête auprès de dépressifs sévères

Des collègues qui vous traitent de tire-au-flanc, vos amis qui vous jugent fainéant, votre conjoint qui estime que vous ne faites pas assez d...

Lire la suite

VOS ARTICLES PRÉFÉRÉS

Focus sur la dépression du post-partum 23 02 2011
Dépression
Focus sur la dépression du post-partum

Du Baby Blues...

Classiquement, le baby blues débute entre le 3e et 5e jour après l'accouchement et disparaît très rapidement en 12 à 24 heures. Il se manifeste principalement pa...

Lire la suite
Quels sont les mécanismes de la dépression? 23 02 2011
Dépression
Quels sont les mécanismes de la dépression?

L'importance des neurotransmetteurs

Les causes de la dépression ne sont encore que partiellement connues. Le cerveau est constitué de plusieurs milliards de neurones qui "communi...

Lire la suite
La dépression touche-t-elle plus souvent les femmes? 23 02 2011
Dépression
La dépression touche-t-elle plus souvent les femmes?

Les femmes ont deux fois plus de risque de développer une dépression que les hommes. Les raisons de cette différence ne sont pas connues. Causes génétiques, hormonales, éducationne...

Lire la suite
Les conséquences familiales et sociales de la dépression 23 02 2011
Dépression
Les conséquences familiales et sociales de la dépression

Les conséquences familiales, sociales et professionnelles de la dépression peuvent être nombreuses:

  • Conflits conjugaux, divorce
  • Troubles sexuels: absence de désir, t...

Lire la suite
Le risque de suicide, une conséquence de la dépression 23 02 2011
Dépression
Le risque de suicide, une conséquence de la dépression

Le suicide: un risque à ne pas négliger

15% des personnes présentant une dépression vont se suicider. On recense, chaque année en Belgique près de 2.000 suicides et de l'ordre de...

Lire la suite
Des conséquences sur le plan professionnel 23 02 2011
Dépression
Des conséquences sur le plan professionnel

Par définition, une dépression rend toute activité difficile, contraignante, lourde. Le repli manifesté à la maison risque d'être identique au travail. Les troubles de la concentra...

Lire la suite

SONDAGE

Vous êtes d’humeur morose depuis quelques jours. Que faites-vous pour vous remonter le moral?

MALADIES À LA UNE

Toutes les maladies
NEWSLETTER
Medipedia facebook

LIENS