Medipedia : Prévention, Bien-être & Santé

Prévention, Bien-être & Santé

Cancer du poumon


TÉMOIGNAGES

«Le chapeau pour mieux vivre l’alopécie»

«Le chapeau pour mieux vivre l’alopécie»

La créatrice Fabienne Delvigne est à l’origine de Caring Hat. L’initiative propose des chapeaux comme alternative aux perruques et bonnets portés par exemple suite à un traitement contre le cancer.

Fondatrice de la Maison Fabienne Delvigne, la créatrice soigne les apprêts des toilettes du gotha depuis 35 ans. Mais pour elle, désormais, le chapeau ne doit plus être porté: «C’est le chapeau qui nous porte!» Elle relaie ce message à travers le projet Caring Hat et l’asbl Caring Hat Fund. Son équipe espère réinsuffler énergie, confiance et estime de soi à celles et ceux qui, suite à un traitement contre le cancer par exemple, ont perdu leurs cheveux.

Fabienne Delvigne, expliquez-nous l’origine du concept de «Caring Hat», ces «chapeaux de soin» proposés aux personnes frappées d’alopécie (perte de cheveux).

«En tant que créatrice, de chapeaux notamment, de plus en plus de personnes venaient vers moi car elles rencontraient un problème de perte de cheveux. Elles souhaitaient quelque chose de joli, une alternative à la perruque et au bonnet, une solution qu’elles ne trouvaient pas. Une enquête réalisée dans un hôpital bruxellois a révélé que plus de 30% des personnes atteintes d’alopécie sont en quête d’une alternative. J’ai décidé de prendre du temps pour concrétiser ce projet, qui me tient à cœur, dans l’espoir d’aider le plus grand nombre. C’est ainsi qu’est né le concept du "Caring Hat". Parce qu’un chapeau peut véritablement améliorer l’image de soi. Une personne ayant perdu ses cheveux attire souvent un regard de pitié, or en pareilles circonstances c’est d’un regard positif dont elle a besoin pour retrouver confiance en elle.»

Concrètement, qu’est-ce qui distingue un «Caring Hat» d’une perruque ou d’un bonnet, accessoires traditionnellement proposés dans le cas d’un traitement contre le cancer par exemple?

«Certaines personnes nous disent que la perruque chatouille, qu’elle chauffe la tête... Ils ont peur de la perdre ou qu’elle se déplace sur le crâne. En famille, d’autres nous rapportent que les enfants sont mal à l’aise face à une perruque, parce que ce n’est pas naturel. Collé au crâne, le bonnet est aussi source de chaleur à la longue. Puis, des patients décrivent parfois le bonnet comme "l’uniforme du cancer". C’est là que le "Caring Hat" fait la différence, car il met en valeur celui ou celle qui le porte, en prenant en compte ses souhaits, ses goûts et sa morphologie, et ce en garantissant tout le confort nécessaire. Il s’agit de chapeaux comme ceux de la vie courante, mais assemblés en sur-mesure et adaptés à la problématique de la personne. Par exemple, le chapeau descend assez bas sur la nuque, pour ne pas dévoiler l’arrière, qui est découvert. Et beaucoup de gens le portent tant à l’extérieur qu’à l’intérieur.»

Prenons une personne atteinte d’alopécie souhaitant acquérir un «Caring Hat». À qui doit-elle s’adresser? Bénéficie-t-elle d’un soutien financier, comme c’est le cas pour les perruques?

«Toute personne intéressée peut nous contacter. Nos chapeaux sont conçus dans des matières écoresponsables et naturelles, mais nous cherchons à compresser les coûts au maximum pour les rendre accessibles. Grande nouvelle! Suite à notre intervention auprès de l’INAMI, une contribution de 180 € sera octroyée à l’achat d’un couvre-chef comme c’est le cas pour l’achat d’une perruque. Cette aide financière sera d’application lorsque l’Arrêté Royal entrera en vigueur début 2023. Par ailleurs, des mutuelles étudient la possibilité d’intervenir financièrement. Et nous poursuivons notre combat pour que cela devienne effectif.»

Les plus précarisés, frappés par une perte de cheveux, ont-ils également accès au «Caring Hat»?

«Notre asbl Caring Hat Fund a été créée afin d’aider les personnes précarisées, envoyées par les hôpitaux partenaires, en leur offrant un "Caring Hat". Ce sont les médecins traitants de ces hôpitaux partenaires qui peuvent juger de la situation du patient et décider de faire appel à l’asbl Caring Hat Fund, afin que cette dernière puisse prendre en charge le coût du chapeau. J’encourage les personnes concernées à aborder la question avec leur équipe soignante! Et j’encourage tous les autres, particuliers ou entreprises, à soutenir notre association pour venir en aide au plus grand nombre.»

Lea_et_Fabienne-Delvigne_60-per-cent

Fabienne Delvigne (à droite) et sa "patiente" Léa.

Hugues Henry

Partager et imprimer cet article


NEWS

Son combat contre le cancer du poumon ALK+ 30 11 2022
Cancer du poumon
Son combat contre le cancer du poumon ALK+

En 2019, au retour de plusieurs années d’expatriation, Florence Duvieusart se sent très fatiguée. S’ensuivent des problèmes d’arythmie (rythme cardiaque anormal), de douleurs muscu...

Lire la suite
L’écriture associée à l’humour comme thérapie 14 10 2022
Lymphomes
L’écriture associée à l’humour comme thérapie

Maxime Dahan s’est réfugié dans l’écriture aussitôt le diagnostic du lymphome posé. Il a affronté cette épreuve avec «le stylo» comme outil thérapeutique. Il nous livre une belle l...

Lire la suite
Cancer du poumon ALK+: les avancées thérapeutiques 23 08 2022
Cancer du poumon
Cancer du poumon ALK+: les avancées thérapeutiques

La connaissance de la translocation ALK dans les cancers bronchiques remonte à 2007 et la première thérapie ciblée est arrivée en clinique cinq ans plus tard. Parmi les traitements...

Lire la suite
30 11 2021
Cancer du poumon
Vivre avec un cancer du poumon ALK+

Vivre avec un cancer du poumon ALK+?

Des personnes ayant moins de 50 ans

Le cancer ALK+ est associé à des modifications génétiques non héréditaires. Il affecte souvent des pers...

Lire la suite
  • «
  • »

VOS ARTICLES PRÉFÉRÉS

Cancer du poumon ALK+: un cancer des non-fumeurs ou petits fumeurs 11 08 2022
Cancer du poumon
Cancer du poumon ALK+: un cancer des non-fumeurs ou petits fumeurs

Qu’est-ce que ALK (Anaplastic Lymphoma Kinase)?

L’ALK est un récepteur pour des facteurs de croissance présents dans certains tissus humains. Dans le cas de certains cancers du p...

Lire la suite
L’immunothérapie 22 01 2019
Cancer du poumon
L’immunothérapie

Fonctionnement du système immunitaire

En temps normal, le système immunitaire défend l’organisme en combattant les substances «étrangères»: virus, bactéries, cellules transplanté...

Lire la suite
Radiothérapie contre le cancer du poumon 24 02 2011
Cancer du poumon
Radiothérapie contre le cancer du poumon

La radiothérapie consiste à irradier la tumeur du poumon afin de la détruire ou d'en réduire la taille. On peut également irradier les ganglions lymphatiques voisins ou les mét...

Lire la suite
Les symptômes du cancer du poumon 24 02 2011
Cancer du poumon
Les symptômes du cancer du poumon

Certains symptômes sont plus typiques du cancer du poumon, bien qu'ils puissent également survenir dans d'autres affections:

  • Une toux: il s'agit généralement d'une toux sèc...

Lire la suite
Cancer du poumon: pronostic et chances de survie 24 02 2011
Cancer du poumon
Cancer du poumon: pronostic et chances de survie

Amélioration considérable des traitements

Bien que le cancer du poumon soit une maladie potentiellement mortelle, il ne faut certainement pas perdre courage si ce type de cancer...

Lire la suite
Traitements palliatifs 24 02 2011
Cancer du poumon
Traitements palliatifs

Atténuer les souffrances

Si le cancer devient incurable, le traitement vise à atténuer les souffrances: c'est ce que l'on appelle le traitement palliatif. En phase terminale, l...

Lire la suite

SONDAGE

Votre frère/ sœur est décédé(e) du cancer du poumon, pourtant il/elle ne fumait pas. Comment réagissez-vous?

MALADIES À LA UNE

Toutes les maladies
NEWSLETTER
Medipedia facebook

LIENS