Medipedia : Prévention, Bien-être & Santé

Prévention, Bien-être & Santé

Maladies lysosomales


TÉMOIGNAGES

Rester actif malgré une maladie lysosomale

Rester actif malgré une maladie lysosomale

Dany, 53 ans

Dany Weverbergh est échevin dans la commune d’Assesse, en province de Namur. Il s’est engagé dans la vie politique quelques mois à peine après avoir reçu le diagnostic de maladie de Pompe.

J’ai beaucoup hésité avant d’accepter de devenir échevin. Je craignais que mes ennuis de santé m’empêchent d’assumer pleinement les fonctions qui me seraient confiées.

Au quotidien, il me faut être attentif à des choses auxquelles mes collègues ne doivent pas se soucier. Un exemple? Lors des visites de terrain, je m’assure toujours qu’il y aura une place de parking à proximité de l’événement en question parce que mon périmètre de marche est limité. J’essaye aussi de me faire accompagner par quelqu’un qui pourra m’aider en cas d’obstacle comme des marches d’escaliers trop hautes.

Une attention de tous les instants

Quand je participe à des événements mondains avec petite restauration, je dois me montrer particulièrement attentif à ce que je mange et à ma consommation d’alcool. Comme mon activité physique est limitée en raison de la maladie, j’essaye d’avoir la meilleure hygiène de vie possible pour éviter de prendre du poids. Des kilos en trop pourraient notamment aggraver mes problèmes de respiration.

La gestion de la respiration est d’ailleurs un autre élément sur lequel je dois me montrer prudent, en particulier quand je suis amené à prendre la parole en public. Si je n’y prends garde, ça «coince» au bout de quelques minutes et le manque de souffle m’empêche d’aller au bout de mon discours.

Enfin, comme beaucoup de personnes atteintes de la maladie de Pompe, je me fatigue plus vite et j’ai davantage de difficultés à récupérer en cas de manque de sommeil. Or la fatigue accroît les douleurs musculaires et entraîne une dégradation de la qualité de vie. En règle générale, je dois donc faire particulièrement attention à la quantité et à la qualité de mon sommeil.

L’inactivité entraîne l’inactivité

Être attentif à l’ensemble de ces éléments me permet de mener à bien mes missions d’échevin. Cela requiert d’avoir accepté la maladie et les limitations qu’elle induit. Ce n’est pas toujours facile mais continuer à m’investir de la sorte constitue une réelle source de satisfaction et d’épanouissement! Je suis engagé dans la vie politique de ma commune depuis plus de 15 ans désormais, et je ne le regrette pas!

Quand on est atteint de la maladie de Pompe, certaines activités deviennent de plus en plus difficiles à effectuer. La tentation est grande de limiter ses mouvements au maximum. Or l’inactivité entraîne encore plus d’inactivité, un peu comme un muscle qui a tendance à s’affaiblir et à s’atrophier parce qu’on ne l’utilise plus. C’est la raison pour laquelle il faut rester actif! L’engagement politique n’est qu’un exemple parmi d’autres: le secteur associatif, le bénévolat ou encore le sport sont autant de moyens de rester en mouvement. Mais quelle que soit l’activité choisie, il est primordial de se ménager et de connaître ses limites.

Partager et imprimer cet article


NEWS

Maladies de surcharge lysosomale et COVID: se protéger contre tout 31 05 2022
Maladies lysosomales
Maladies de surcharge lysosomale et COVID: se protéger contre tout

Le Pr François Eyskens est spécialisé dans les troubles métaboliques chez les enfants et il dirige aussi le CEMA (Centrum voor Erfelijke Metabole Aandoeningen), un centre reconnu p...

Lire la suite
Journée des maladies rares: «Nous demandons des soins adaptés» 27 04 2022
Maladies lysosomales
Journée des maladies rares: «Nous demandons des soins adaptés»

En Belgique, 500.000 personnes sont atteintes d'une des plus de 6.000 maladies rares. Les enquêtes estiment qu’il faut en moyenne un délai de 5 à 6 ans, avec des consultations aupr...

Lire la suite
Maladie lysosomale: d’un tabou vers une histoire familiale 25 05 2021
Maladies lysosomales
Maladie lysosomale: d’un tabou vers une histoire familiale

Diagnostiquer correctement les maladies rares reste un défi, et ce, précisément, en raison de leur extrême rareté. Il faut en moyenne 5 à 7 ans pour établir le diagnostic exact qui...

Lire la suite

VOS ARTICLES PRÉFÉRÉS

Syndrome de Hunter 19 08 2020
Maladies lysosomales
Syndrome de Hunter

Le syndrome de Hunter, aussi appelé mucopolysaccharidose de type 2 (MPS2), est une maladie métabolique héréditaire grave. La mutation génétique responsable de cette maladie se situ...

Lire la suite
Maladie de Gaucher 24 02 2011
Maladies lysosomales
Maladie de Gaucher

Qui est touché?

La maladie de Gaucher touche un enfant toutes les 40.000 à 60.000 naissances et est plus fréquente dans certaines populations, comme les juifs ashkénazes, jusqu’à...

Lire la suite
Trois formes de maladie de Gaucher 24 02 2011
Maladies lysosomales
Trois formes de maladie de Gaucher

Maladie de Gaucher type 1

La maladie de Gaucher de type 1 est de loin la plus fréquente (95% des patients). Elle peut concerner tout le monde, quelle que soit son origine ethniqu...

Lire la suite
Le diagnostic de la maladie de Gaucher 24 02 2011
Maladies lysosomales
Le diagnostic de la maladie de Gaucher

Biopsie de peau et dosage enzymatique

Seul le dosage de l'enzyme bêta-glucosidase permet de poser avec certitude le diagnostic de la maladie de Gaucher. Ce dosage se réalise sur...

Lire la suite
Symptômes de la maladie de Gaucher 24 02 2011
Maladies lysosomales
Symptômes de la maladie de Gaucher

L'accumulation de glucosylcéramide

L'accumulation de glucosylcéramide dans les macrophages est responsable de l'apparition de plusieurs symptômes.

Dilatation et augmentation de...

Lire la suite

SONDAGE

Quand vous dites de quelle maladie vous souffrez, les gens n’en ont généralement jamais entendu parler.

MALADIES À LA UNE

Toutes les maladies
NEWSLETTER
Medipedia facebook

LIENS